Prêt pour les entreprises : comment choisir ?

Quelles solutions de prêt pour les entreprises ?

Trouver un financement pour son entreprise auprès des banques se révèle de plus en plus long et compliqué. En dehors du circuit bancaire traditionnel, le crowdfunding offre l’intérêt d’un financement rapide et souple tout en présentant de réels atouts en matière de communication.

 

Quelles sont les raisons qui font du crowdlending une solution d’avenir ? 

En France, le financement des TPE/PME est un sujet sensible, l’accès au crédit bancaire n’ayant cessé de se durcir. Réelle alternative dans les pays anglo-saxons, le crowdlending arrive en force dans l’Hexagone. Il permet d’accéder au crédit plus rapidement et plus simplement pour répondre aux besoins en croissance, en investissement ou en trésorerie.

Il compte de nombreux avantages :

  • rapidité d’accès au financement ;
  • simplicité : aucune caution, garantie ou apport n’est demandé ;
  • vecteur de communication innovant qui permet à l’entreprise de créer une communauté de prêteurs autour  du projet, futurs ambassadeurs et clients ;
  • aucun engagement dans le capital de l’entreprise.

Le principal inconvénient est le taux d’emprunt qui peut dépasser celui proposé par les banques. Il est fixé par la plateforme ou par les prêteurs. Cela s’explique par la prise de risque consentie par ces derniers. Cependant, ce possible surcoût offre un financement rapide et l’opportunité d’une campagne de communication pour son entreprise.

 

Dans la pratique, quelles sont les solutions pour une TPE ou une PME ? 

La maturité de votre projet vous aidera à identifier le type de plateforme à solliciter (don, prêt ou equity).

En phase de démarrage d’activité, privilégiez le don, afin de tester l’intérêt de votre projet tout en assurant le fonds de roulement de l’entreprise (montant moyen inférieur à 100 000 euros).

Le prêt via les sites de crowdlending s’adresse aux entreprises relativement matures. Celles-ci doivent pouvoir justifier de leur capacité à rembourser afin de minimiser les risques pour les prêteurs (entre 10 000 et 500 000 euros).

L’investissement en capital concerne essentiellement les jeunes entreprises à forte croissance à la recherche de moyens importants pour développer rapidement leur activité (au-delà de 300 000 euros).

 

Comment réussir sa levée de fonds ? 

Vous devez la « préparer » avant son lancement, « l’animer » pendant et « informer » après. Attention : une levée de fonds implique une large communication à intégrer à la stratégie marketing de votre société.

En phase préparatoire, présentez votre société ainsi que votre projet de manière simple et claire. L’enjeu ici est de gagner l’estime et la confiance des prêteurs potentiels. Dans la description de votre entreprise et de votre projet, définissez au mieux votre objectif, vos cibles et votre demande. Utilisez des supports visuels (photos, vidéo) ! L’étape de présentation consiste à transmettre une bonne image de votre entreprise et de votre projet.

Une fois votre projet en ligne, vous aurez en général un mois devant vous. C’est beaucoup et peu à la fois ! Si cela vous est possible, utilisez les réseaux sociaux, mobilisez la presse locale et régionale pour donner de l’écho à votre campagne.

Quelle que soit l’issue de la campagne, pensez à remercier les investisseurs qui vous ont fait confiance.

Comment ça marche

Quelques chiffres


  • Fonds collectés au total :

    296,8 millions d'euros
    en 2015

    152 millions d'euros
    en 2014

    (Source : Compinnov)

  • Fonds collectés pour le prêt :

    196,3 millions d'euros
    en 2015

    (Source : Compinnov)


  • Le prêt rémunéré représente donc 66%

    des montants collectés en 2015

    (Source : Compinnov)

  • Montant de collecte moyenne par projet :

    224 152 euros pour le prêt rémunéré en 2015

    (Source : Compinnov)

Partenaires

Se connecter
Mot de passe oublié
Mot de passe oublié
Retour